CONSOMMATEURS D’ASSURANCES

27 mai 2020

CONSOMMATEURS D’ASSURANCES AUTO :
Attention « aux pièges » de l’assureur !

Dans une vie antérieure (DG NSIA), comme si c’était prémonitoire, nous avons écrit dans les colonnes N°3 de CHALLENGE NSIA ce même article dont les premières lignes étaient rédigées en ces termes : je cite « traité d’un article, sous cet intitulé, peut paraître assez surprenant surtout sous la plume d’un assureur ».
Cela relèverait plutôt du Courtier d’assurance ou Assureur Conseil qui a pour mission de guider et d’orienter le profane, de l’aider à éviter les « pièges » de l’Assureur, qui de façon traditionnelle est perçu parce que se comportant comme tel comme un commerçant qui n’a pour mission que d’encaisser les primes et tenter de résister au règlement des sinistres ».
Aujourd’hui, notre nouvelle casquette ne saurait mieux cadrer avec cet intitulé et nous nous plaisons bien entendu, dans le cadre de ce premier numéro à en partager le contenu avec vous.
Nous commençons notre propos par l’anecdote ci-après :


Un client entra dans le hall de souscription d’une compagnie d’assurance. En entrant, le client tout furieux, fit comprendre qu’il déménageait ses affaires de la concurrence parce qu’il venait d’avoir un sinistre qui n’a pas été réglé. Tous ses efforts pour être indemnisé ont été vains, car selon lui l’Assureur résistait au règlement.
Après nous avoir expliqué les circonstances du sinistre, nous avions compris qu’il n’avait pris qu’une assurance Responsabilité Civile qui ne couvre que les dommages causés au tiers, alors qu’il voulait se faire indemniser pour des dommages causés au véhicule (dommages consécutifs à un renversement du véhicule dans un ravin) et pourtant il n’avait pas souscrit une garantie dommages ou tierce communément appelé « Tous Risques » par les profanes.
Grande a été sa surprise lorsque nous l’informions que nous aurions eu la même attitude que notre confrère, son précédent assureur. Qu’est-ce qui s’est donc passé entre cet assuré mécontent et son précédent assureur ? Déficit de communication ? Pièges de l’assureur ?
En tout état de cause, quelle que soit la qualification retenue, l’attention du consommateur d’assurance doit être attirée sur certaines subtilités dans le cadre de la souscription d’une police d’assurance.

I- ATTENTION : LA PRIME MOINS CHERE PEUT CACHER QUELQUE CHOSE !

Le caractère insignifiant du montant d’une prime peut cacher une insuffisance de garanties.

Généralement, certains Assureurs jouent sur la psychologie de l’assuré (profane) qui sans se soucier du contenu des garanties s’arrête au prix qui lui est indiqué par l’assureur.
Il arrive souvent en effet que ce dernier ne lui vende que la garantie obligatoire (Responsabilité Civile) garantie minimum sans lui donner l’explication nécessaire sur les autres possibilités qui lui sont offertes.
Ainsi, entend-on souvent dire : les tarifs de votre Compagnie ne sont pas compétitifs en assurance Auto : alors que votre confrère me garantit à 70.000 F, vous, vous me proposez 100.000 F !

Alors lorsqu’on vous donne le prix de l’assurance, demandez toujours à l’assureur ce que cela couvre !
L’assurance comme nous aimons souvent le dire est comme un sandwich (plus vous voulez garnir le pain (de beurre, de confiture, de saucisson) plus vous paierez le prix.
Aussi, la connaissance globale des garanties consenties ne suffit pas mais encore faut-il savoir leur contenu et étendue afin d’éviter les « pièges » et les « non-dit », qu’on peut retrouver tant à la souscription, qu’à la survenance du sinistre.

II. ATTENTION AUX « PIEGES » A LA SOUSCRIPTION

Il existe plusieurs garanties en assurances auto. Mais chacune d’elles a des limites.
• La garantie obligatoire qu’est l’assurance Responsabilité Civile
• Les garanties facultatives que sont les garanties Incendie ; Vol, Bris des Glaces, Dommages au véhicules, Personnes Transportées, Défense Recours.

1/ LA GARANTIE OBLIGATOIRE
RESPONSABILITE CIVILE Cette garantie couvre les dommages matériels et corporels causés aux tiers, et couvre les passagers du véhicule considérés comme des tiers à l’exclusion du conducteur.
Paradoxe ! Comment peut on comprendre que le propriétaire du véhicule, conducteur habituel de son véhicule, qui a au demeurant souscrit lui-même son assurance Auto puisse être exclu ?
Alors Assurés conducteurs, exigez de votre ASSUREUR la garantie qui puisse vous couvrir personnellement appelée Individuelle Conducteur ou Sécurité Routière.

2/ LES GARANTIES FACULTATIVES
a) INCENDIE :
Il s’agit de l’incendie interne provenant d’un véhicule, lui-même ou d’un de ses éléments (court-circuit ayant occasionné l’incendie). La cause de l’incendie ne doit pas être extérieure (mégot de cigarette, explosion de dynamite ou de tout autre explosif) ; un véhicule incendié par des manifestants au cours des troubles n’est pas garanti.
Les effets personnels, les marchandises contenus dans le véhicule ne sont pas garantis !
b) VOL :
Le vol s’entend de la disparition du véhicule y compris les accessoires par soustraction frauduleuse ou détérioration par tentative de vol. Mais quelques précisions s’imposent.
• Territorialité
Les polices de certains assureurs excluent le Vol et même l’Incendie lorsque le sinistre n’est pas réalisé dans le pays de souscription du contrat.
Si c’est le cas, demandez une extension à votre assureur qui percevra une surprime (entendez par là une prime additionnelle).
• Vol des accessoires
Le vol des accessoires d’un véhicule (pneumatique, pneus de recharge ne sont garantis que si les vols sont commis dans un garage fermé et couvert).

Le vol des accessoires d’un véhicule garé dans la rue n’est pas garanti. Si vous le voulez, demandez la couverture et le prix à payer à l’assureur.
Le vol des objets contenus dans le véhicule (effets personnels, marchandises sont exclus).
• Vol par agression
Le vol classique excluant le vol du véhicule par braquage, l’assuré doit payer le prix s’il désire cette garantie.
Un client n’avait pas compris qu’on lui ait opposé un refus de garantie pour absence de souscription de la couverture Vol agression, alors qu’il avait souscrit à une garantie communément appelée « Tous Risques ». Il entendait lui « Tous les risques auxquels le véhicule est exposé ».
Dans ces conditions, exigez la garantie moyennant surprime !

c) BRIS DE GLACES :
Il s’agit de la couverture des bris du pare-brise, des glaces latérales ou de la lunette arrière du véhicule. Sont exclus de la garantie : les verres des phares, les miroirs de rétroviseurs.
Garantie DOMMAGES ou TIERCE : appelé improprement « Tous risques »
Elle couvre les dommages subis par le véhicule assuré avec les accessoires et pièces de rechange, dommages occasionnés par le heurt d’un autre véhicule, contre un corps fixe, renversement du véhicule etc…
Mais attention ! – Les pneumatiques et les chambres à air ne sont pas garantis ;

  • Les dommages occasionnés par un cataclysme (tremblement de terre, inondations ne sont pas garantis ;
  • Les dommages occasionnés au contenu du véhicule (effets personnels, marchandises etc …) ne sont pas garantis.
    Lorsque vous aurez cerné toutes les garanties, assurez-vous déjà dès la souscription qu’en cas de sinistre, le règlement se fera totalement, c’est tout le problème des franchises insérées dans les contrats, et sur lesquelles l’attention de l’assuré n’est pas souvent attirée.

III- ATTENTION AUX FRANCHISES !
La franchise est une déduction que l’Assureur prévoit systématiquement et qui constitue un montant défini au préalable dans le contrat et qui est appliqué au moment du règlement du sinistre. Pour éviter cette formule sur laquelle l’attention de l’Assuré n’est souvent pas attirée, demandez à votre Assureur dès la souscription, si en cas de sinistre, une partie du dommage serait à votre charge ?
Dans l’affirmative, si vous le souhaitez, vous pourriez racheter les franchises moyennant surprime. Ainsi l’indemnité due vous sera réglée intégralement.

IV-ATTENTION AUX « PIEGES » A LA REALISATION DU SINISTRE

A la réalisation du sinistre :
Déclaration doit être faite pour tout accident dans les 5 jours ouvrés.
-Attention ! Pour le vol au plus tard dans les 48 heures, si ces dispositions ne sont pas prises, l’Assureur peut vous refuser la garantie parce que vous n’avez pas sauvegardé ses intérêts. Il s’agit là d’une énumération non limitative de quelques pièges…
En conclusion, la démonstration que nous venons de faire montre à suffisance qu’un profane, non averti, souscrira à sa police d’assurance auto sans faire attention à ces pièges. Alors pourquoi se donner tant de peine ?
Pour être certain, pour souscrire vos contrats

dans la sérénité, Adressez-vous à un courtier d’assurance qui est un professionnel averti et qui vous assistera depuis la souscription de votre contrat jusqu’au règlement des sinistres (et ce gratuitement).
Alors pourquoi chercher loin ?
Adressez-vous à la Protectrice Assurances au Togo, au Bénin et au Burkina.
La Protectrice Assurances, c’est l’assurance d’être bien assuré !

José Kwassi SYMENOUH

A lire aussi…

Aucun résultat

La page demandée est introuvable. Essayez d'affiner votre recherche ou utilisez le panneau de navigation ci-dessus pour localiser l'article.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *